Maintien des équilibres : accueillir les prédateurs naturels

La régulation biologique des espèces invasives (les rongeurs)

La permaculture écarte définitivement toute idée d’éradication d’une espèce de la faune ou de la flore, rejetant l’idée même de nuisible.

Comment, alors,  retrouver l’équilibre lorsqu’une espèce est envahissante ? La question se pose notamment pour les taupes, campagnols et autres rongeurs qui fréquentent nos potagers, d’autant plus que le sol est vivant et riche de toutes sortes de proies savoureuses : vers de terre et autres invertébrés bien nourris.

Une des solutions consiste à favoriser la fréquentation du jardin par les régulateurs naturels de ces encombrants (car trop nombreux) occupants. Pour les rongeurs on peut compter sur des alliés domestiques ou sauvages : chats, chiens ratiers, rapaces diurnes et nocturnes, couleuvres, fouines, belettes, martres, blaireaux, rats, renards, hérons…

Pour accueillir des rapaces diurnes, il faut leur offrir le gîte.

Voici un excellent site qui donne pour les rapaces diurnes et nocturnes (mais pas seulement) les plans de nichoirs à construire chez soi :

http://nichoirs.net/page5-14.html