Masatoshi Funabashi : La synécoculture

Mon ami Jean-Luc Saladin (blog : vélo, potager et cerveau) me signale un manuel d’agriculture synécologique, concept mis au point par un japonais, Masatoshi Funabashi, chercheur chez Sony Computer Science Laboratory Tokyo :

L’agriculture synécologique (synécoculture en court) est une méthode de culture en plein champ qui permet – dans des conditions restrictives : sans travail du sol, sans fertilisant (engrais et amendement), sans pesticides, en n’apportant rien d’autre que la graine ou le jeune plant – de produire des plantes utiles dans un état d’optimum écologique en utilisant au mieux les caractéristiques de chaque plante et en construisant et contrôlant l’écosystème. 

La synécoculture » (que l’on pourrait traduire par « culture de la biodiversité hautement provoquée » est mise en application avec 170 espèces dans 300 m2 au sein de la petite ferme japonaise du Masatoshi Funabashi, (devenue un modèle du genre) et où il associe naturellement sa discipline et l’usage de la réalité augmentée et des captations de données et d’informations en temps réel grâce aux technologies en « open systems ». Au Burkina Faso, une première  expérience a été menée par Masatoshi Funabashi avec des agriculteurs locaux en mars 2015 sur une ferme pilote de Tapota avec des « résultats extraordinaires » et donnant lieu au « 1er symposium Africain de synécoculture ».
 
Le manuel ici :
Voici ce qu’en dit l’auteur en préface :

Cet ouvrage est un manuel d’instructions qui explique de façon concrète la méthode de mise en pratique de l’agriculture synécologique : approche, exécution, gestion. Il a été réalisé à l’intention des particuliers qui souhaitent mettre en pratique une activité agricole en accord avec les principes de l’agriculture synécologique. Il peut être utilisé en tant que guide pratique pour aider à la compréhension et la mise en pratique une agriculture synécologique. Cette édition est basée sur les résultats obtenus, essentiellement au Japon, entre 2008 et 2016. Actuellement, l’agriculture synécologique est en cours de développement, parallèlement à la recherche scientifique, et en fonction des évolutions et développements futurs, cet ouvrage sera mis à jour lorsque nécessaire. Pour contribuer à la construction d’une société durable pour les générations futures, les diverses données relatives à la mise en place de l’agriculture synécologique dans les environnements dans lesquels vous vivez, et les informations et retours d’expérience concernant l’observation de la nature sont des données très importantes. Je compte sur votre participation aux expériences futures et sur vos partages d’informations.

Sony Computer Science Laboratories, Inc. à Tôkyô, juillet 2016 Masatoshi Funabashi, chercheur

Cette approche,particulière, est à rapprocher de la permaculture appliquée à l’agriculture et du maraîchage bio-intensif.
Comme la permaculture, la synécoculture prétend agraire l’environnement et se fonde sur la biodiversité des systèmes et la mise en valeurs des services écosystémiques.
A suivre…et à discuter !
Sommaire :

1. Observations générales

• 1-1.  Définition de l’agriculture synécologique ー 7
• 1-2.  Les principes de l’agriculture synécologique ー 8
• 1-3.  Productivité ー 13
• 1-4.  Exigences de gestion ー 14
• 1-5.  Exigences quant à la végétation ー 15
• 1-6.  Méthode de récolte ー 16
• 1-7.  Le principe de gestion : temps-espace-espèces (l’utilisation multidimensionnelle du temps, de l’espace et des espèces)ー 17
• 1-8.  Coûts ー 18

• 1-9.  Méthode d’exploration ー 18

2. Explications détaillées

2-1. Mise en place initiale ー 19

• 2-1-1.  Création des sillons ー 19
• 2-1-2.  Les arbres ー 20

• 2-1-3.  La barrière qui entoure le champ ー 21

2-2. Gestion ー 22

• 2-2-1.  Règles générales à propos des semis ー 22
• 2-2-2.  Comment construire un plan annuel de stratégie de végétation en agriculture synécologique ー 23

2-2-2-1. Dans le cas d’une production essentiellement basée sur les légumes annuels ー 24

2-2-2-2. Dans le cas d’une production essentiellement basée sur les arbres fruitiers et les plantes vivaces, et en mélangeant également des légumes qui n’entraînent pas de coûts importants ー 26
2-2-2-3. Au jardin familial ー 28
• 2-2-3. Gestion de l’herbe envahissante ー 29
2-2-3-1. Les trois méthodes de base de la gestion de l’herbe envahissante ー 29
2-2-3-2. Laisser pousser l’herbe envahissante de façon planifiée pour améliorer la terre ー 30

• 2-2-4.  Dates limites pour les divers travaux à faire ー 31
• 2-2-5.  Gestion de l’herbe envahissante, semis, et replantage des jeunes plants en été ー 31

2-2-5-1. Exemple de stratégie pour l’été sur l’île de Honshû, au Japon : principe du compromis tridimentionnel ー 32
2-2-5-2. Exemple de relation entre le débroussaillage, les graines et les jeunes plants ー 33 2-2-5-3. Le plan de végétation à partir de l’automne ー 35
2-2-5-4. L’arrosage ー 35
2-2-6. Les substituts à la fertilisation (méthode de régénération des capacités de production)ー 36

2-2-2-7. La récolte ー 37

2-2-8. Le travail en 3 actions simultanées : récolte – replantage des jeunes plants – réensemencement ー 37
2-2-9. La production de graines à la ferme ー 38
2-2-10. A propos des sillons ー 38
2-2-11. Stratégie pour les jeunes plants ー 393. Méthodes d’évaluation de la qualité des légumes cultivés et de la qualité de l’écosystème

• 3-1.  Relation entre le goût des légumes cultivés et l’engrais ー 40
• 3-2.  Le développement des insectes nuisibles ー 40
• 3-3.  L’amélioration de la terre ー 41
• 3-4.  Normalité en tant que tissu végétal ー 42
• 3-5.  Structure et fluctuations ー 42
• 3-5-1.  Exemple de structure ー 42

• 3-5-2.  Exemple de fluctuations ー 43

4. Applications pratiques

• 4-1.  Mise en place en combinaison avec la culture du riz ー 44
• 4-2.  L’introduction d’animaux de la ferme ー 44
• 4-3.  Coopération avec certains hôpitaux et maisons de retraite ー 45
• 4-4.  Utilisation des plantes qui étaient déjà présentes au moment de la mise en place ー 45

• 4-5.  Culture en jardinières ー 45

4-5-1. Méthode de culture en jardinières ー 45

• 4-6.  Coopération avec les sciences citoyennes ー 46

• 4-7.  Modèle de mécanisation à grande échelle ー 47

5. Conseils de mise en pratique selon le climat

• 5-1.  Remarques générales ー 48
• 5-2.  Zone tempérée ー 48
• 5-2-1.  Zones de forêts d’arbres à feuilles caduques ー 48
• 5-2-2.  Zone de laurisylve ー 48
• 5-3.  Zone subtropicale ー 49
• 5-4.  Zone aride ー 50
• 5-5.  Zone tropicale ー 52

6. Enseignement, systèmes de certifications, etc.

• 6-1.  Conférences sur l’agriculture synécologique ー 52
• 6-2.  Système de certifications en agriculture synécologique ー 52

• 6-3.  Clause de non-responsabilité ー 52

En conclusion