ARTE : cultures avec des semences paysannes

Cultures sans irrigation, semences paysannes « Faire pousser du maïs et des légumes sans eau, c’est possible » Reportage du JT 20h de France 2 – lundi 7 septembre 2015

Faire pousser des tomates, des aubergines, des potirons ou des courgettes nécessite du soleil et forcément un peu d’eau. Ou pas. Depuis quinze ans, un maraîcher arrive à donner vie à des fruits et légumes en pleine sécheresse. Pascal Poot a une méthode bien originale : il les fait pousser, ne les traite pas du tout et vient seulement les cueillir quelques mois après. Il sélectionne et produit ses propres semences Son vrai secret, c’est qu’il crée ses propres semences. « Depuis trente ans, j’ai commencé à faire de la sélection moi-même, et faire en sorte que les plantes apprennent à résister par elles-mêmes aux maladies, et ça marche », explique le cultivateur. À l’origine de sa démarche, il y a des contraintes : ses 3 hectares, situés au nord de Béziers, n’ont pas d’accès à l’eau, c’est pourquoi Pascal Poot a compté sur des variétés anciennes, plus résistantes.

Au passage, c’est une façon d’arrêter l’irrigation du maïs et donc une alternative intelligente à certains ouvrages hydrauliques destinés à arroser de manière outrancière et dommageable pour l’environnement.